Home Le Comité français des sciences historiques (CFSH)

Le Comité français des sciences historiques (CFSH)

Le Comité français des sciences historiques (CFSH)

Le Comité français des sciences historiques (CFSH), selon ses statuts, a pour mission d’établir un lien entre les historiens français voués à l’enseignement et à la recherche. Il assure la participation de la France aux réunions et aux congrès d’un caractère international consacrés aux sciences historiques.

Historique

Le Comité français des sciences historiques est créé en 1926. Plusieurs historiens français décident de doter la France d’un organisme chargé de la représenter lors des différents congrès internationaux de la discipline, de participer à l’élaboration des différentes méthodes et normes historiques et de contribuer ainsi à la promotion des sciences historiques.

Le cinquième congrès international des sciences historiques — le premier après la guerre — tenu à Bruxelles en 1923 sous l’égide de l’historien belge Henri Pirenne suscite chez les historiens le souhait de renouer avec le dialogue scientifique international.

En 1924, l’helléniste Théophile Homolle, l’un des présidents du congrès de Bruxelles, prend l’initiative de regrouper les savants français spécialisés dans les études historiques. Un premier comité d’action est créé dont la première assemblée générale se tient en 1925. Cette assemblée approuve à l’unanimité la constitution du Comité national français des sciences historiques. La mort de Théophile Homolle, le 13 juin 1925, en retarde la mise en œuvre. C’est l’historien de la Grèce ancienne, Gustave Glotz qui préside le premier bureau le 9 avril 1926.

Les archives du CFSH sont déposées aux archives nationales de France.

Missions et statuts

Le CFSH favorise l’organisation et le développement de la recherche historique. Le CFSH est membre du Comité international des sciences historiques (CISH), créé sous l’égide de la Société des Nations dont le CFSH est le correspondant officiel.

Depuis sa création, le CFSH participe aux congrès internationaux et assemblées générales du CISH1 donnant ainsi aux historiens français la possibilité de présenter leurs travaux devant l’ensemble de la communauté internationale de la discipline historique.

Dirigeants

Présidents

Nom Période Nom Période Nom Période Nom Période
Gustave Glotz 1926-1929 Alfred Coville 1929-1940 Charles Petit-Dutaillis 1945-1946 Robert Fawtier 1946-1952
Lucien Febvre 1952-1956 Yves Renouard 1956-1965 Jean Schneider 1965-1971 Roland Mousnier 1971-1975
Michel Devèze 1976-1980 René Girault 1980 Robert-Henri Bautier 1981-1985 Paul Gerbod 1986-1990
Yves-Marie Bercé 1991-1995 Michel Balard 1996-2000 Jean-François Sirinelli 2000-2017 Dominique Barjot 2017

Secrétaires généraux[modifier | modifier le code]

Nom Période   Nom Période   Nom Période   Nom Période
Didier Ozanam 1952-1958   Jean Glenisson 1959-1971   Françoise Hildesheimer 1981-1985   Jean-Pierre Brunterc’h 1986-1990
Ghislain Brunel 1991-1995   Bruno Galland 1996-2000 et
2001-2005
  Pascal Cauchy 2006-2019   Bertrand Haan 2019-

Activités récentes

Congrès

Depuis 2005, le CFSH a tenu trois congrès : Paris en 2010, Reims en 2012 et Besançon en 2015. Il envisage d’en organiser un, à nouveau, en septembre ou novembre 2019. Il envisagé de le tenir à Rouen.

Congrès internationaux des sciences historiques

Le CFSH a soutenu la présence des historiens français aux congrès internationaux des sciences historiques : Sydney (Australie) en 2005, Amsterdam (Pays-Bas) en 2010 et Jinan(Chine) en 2015. Il prépare activement le XXIIIe congrès de Poznan (Pologne), à tenir du 23 au 29 août 2020 et a été présent à l’assemblée générale du CISH à Moscou (Russie) les  27-30 septembre 2017. La France sera très présente à Poznan, comme l’indiquent les projets scientifiques déjà déposés.

Soutien au prix international des sciences historiques

Lors du congrès de Jinan (Chine), c’est un historien français, Serge Gruzinski, qui reçoit le premier prix international des sciences historiques, Jaeger-Lecoultre.

Rendez-vous de l’histoire à Blois

Pendant les rendez-vous de l’histoire de Blois2, le CFSH organise chaque année une table ronde associant les quatre périodes (ancienne, médiévale, moderne et contemporaine) :

  • en 2014, Les école historiques françaises ;
  • en 2015, les quatre périodes leur définition et leurs limites ;
  • en 2016, L’historien et la Nation.
  • en 2017, La place du Français dans la recherche mondiale

Prix Daniel et Michel Dezès

En 2016, le CFSH a remis le prix Daniel et Michel Dezès, sous l’égide de la fondation de France, à l’historien David Gallo, normalien de la rue d’Ulm, qui a soutenu sa thèse au Centre Roland Mousnier sous la direction conjointe d’Edouard Husson et de Dominique Barjot. Cette thèse portait sur le thème suivant : La politique de formation idéologique de la SS (1933-1945) : Institutions, discours, pratiques, acteurs et impact de la Weltanschauliche Schulung. Le prix Daniel et Michel Dezes est accordé tous les deux ans par le Comité français des sciences historiques. Ce prix, d’une valeur de 2 500 €, est destiné à récompenser un travail de recherche universitaire (thèse de doctorat ou de Master II) soutenu par un historien de moins de 32 ans au cours des deux dernières années et dont la qualité et l’originalité ont été jugées particulièrement remarquables, par rapport à d’autres travaux comparables.

En 2017-2020, le CFSH a poursuivi son activité, à savoir :

2.1/ Les actions menées et les actions en perspectives concernant les menaces sur l’enseignement de l’histoire

2.2/ Les démarches communes avec les présidents des quatre sociétés des historiens de l’enseignement supérieur et de la recherche (AHCESR, AHMUF, SHMESP, SOPHAU) et de l’APHG.

2.3/ les relations avec le Comité International des Sciences Historiques (Congrès préparatoire de Moscou et Assemblée Générale du CISH (29-30 Septembre 2017, Conférence de Gabor Klaniczay, lauréat du prix international de l’Histoire remis par le CISH, Congrès International des Sciences Historiques Poznan 2020)

2.4/ la remise du prix Daniel et Michel Dezès, attribué par la Fondation de France (11 avril 2018) à Mademoiselle Maria Sokorina, dont la thèse a été dirigée par un membre du CFSH, Nicolas Weill-Parot, Directeur d’Études à l’EPHE.

2.5/ La présence au Congrès de Paris du CTHS (23-26 avril 2018), notamment par l’AG et la Table-ronde du CFSH « Où en sont les publications scientifiques aujourd’hui ? »

2.6/ Le rendez-vous de l’Histoire de Blois et la session Carte blanche déposée par le Comité Français des Sciences Historiques, autour de la question : L’Histoire et les humanités numériques.

2.7/ La réactivation du site du CFSH (fermé, pour raisons de difficultés techniques et administratives aujourd’hui résolues, depuis le congrès de Besançon de 2015) et dont il est possible  d’associer le contenu aux activités des associations historiques membres.

2.8/ La question des publications :

– est en cours la publication du dernier colloque de Besançon, sur le site du CFSH.

– surtout il convient de souligner la publication, avant le Congrès de Poznan, d’un état de l’historiographie française à la suite des deux ouvrages déjà parus aux Presses Universitaires de France. La tradition est d’associer aux moins deux grandes parties, l’une organisée par période, l’autre autour d’un choix de thèmes transpériodiques et transdisciplinaires.

Publications

Actes du congrès historique du centenaire de la Révolution de 1848, Paris, PUF, 1948, 435 p.

  • Vingt-cinq ans de recherche historique en France, Paris, CNRS, 1965, 2 volumes
  • Colloque franco-suédois à Paris du 9 au 10/10/1978, publié avec le soutien du Comité suédois pour la coopération internationale des sciences historiques et de l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, 172 p.
  • Les Historiens français à l’œuvre, 1995-2010, dirigé par Jean-Français Sirinelli, Pascal Cauchy, Claude Gauvard, Actes du Congrès de Paris de 2010, Paris, P.U.F., 2010. 332 p. (ISBN 978-2-13-058498-8) ; auteurs des contributions : Stéphane Benoist, Régine Le Jan, Roger Chartier, Philippe Poirrier, Joëlle Burnouf, Patrice Brun, Olivier de Cazanove, Jean-Paul Demoule, Roland Étienne, Boris Valentin, Stéphane Audoin-Rouzeau, Dominique Iogna-Prat, Jean-Philippe Genet, Christine Bard, Olivier Levy-Dumoulin, Lucien Bély, Georges-Henri Soutou, Olivier Pétré-Grenouilleau, Mathieu Arnoux, Jacques Verger.
  • Les Historiens français en mouvements, Jean-François Sirinelli, Pascal Cauchy, Claude Gauvard, Bernard Legras, Actes du Congrès de Reims de 2012, Paris, P.U.F., 2015, 184 p. (ISBN 978-2-13-073153-5) ; auteurs des contributions : Dominique Barjot, Yvan Combeau, Gilles Le Béguec, Amaury Lorin, Charles-François Mathis, Thierry Terret, Nicolas Weill-Parot, Laurent Wirth
  • Dominique Barjot (dir.), Anna Bellavitis, Olivier Feiertag et Bertrand Haan, Regards croisés sur l’historiographie française aujourd’hui, Paris, Éditions SPM, 2020, 302 p. ; auteurs des contributions : François Baratte, Dominique Barjot, Anna Bellavitis, Raphaëlle Branche, Yvan Combeau, Pierre Cosme, Rémi Dalisson, Olivier Dard, Jean-François Dunyach, Olivier Feiertag, Jacques Frémeaux, Cédric Giraud, Bertrand Haan, Liliane Hilaire-Perez, Élisabeth Lalou, Nicolas Le Roux, Guy Lemarchand, Éric Mension-Rigau, Aurélien Poidevin, Félix Torres

Le CFSH a encouragé la reprise, en 1955 de la publication de La Bibliographie annuelle de l’histoire de France (1955-2005) éditée par le centre national de la recherche scientifique.